Les terriliens
Cher visiteur ce forum est dédié a tous les amateurs de parapente, animé par des amateurs de parapente pour des amateurs de parapente.
Si vous avez des questions n'hésitez pas, nous sommes là pour ça.



Tonton Ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tonton Ben

Message par FlyingBen le Mar 15 Oct - 14:32

Bonjour à tous.

Je m'apelle Bernard, mais tout le monde m'appelle Ben. Parfois y en a qui disent aussi Big Ben, Bigou, le gros, grand, tonton Ben, FlyingBen. J'habite en Hesbaye brabançonne, plus loin des terrils que des sites ardennais, mais ma belle-doche habite Charleroi alors parfois je viens voler chez vous.

Vous me reconnaitrez sans doute, je prends beaucoup de place. J'ai un casque et une combi rouge.

Pour le moment ma mule c'est une Gradient Avax XC2 blanche et jaune. L'hiver je vole avec une Gradient Bliss Jaune (qui a un jour appartenu à Alain Hotois). Avant ça j'ai volé avec une Dudek Maxx, puis en JLD Cage aussi. Ma première aile était une Flight Design A3 trop petite pour moi vite remplacée par une Boléro Parme qui a écumé tout les décos répertoriés ou non en Belgique.

Si un jour vous voulez essayer un site, demandez-moi, il y a des chances qu'avec le Stephany ou le Tintin on l'ait déjà testé au siècle dernier (le 20e).

Mon premier club c'était les Ailes du Levant ou officiait déjà mon Tintin, puis l'année suivante on est allés rejoindre mon pote Pascal (Stephany qui a arrêté le parapente en 2007 ... c'est lui que vous voyez sur la page d'acceuil du "parapentebelge") à Laroch'Ailes chez mon ami Pierre-Eric qui venait de créer le club et d'ouvrir les décos du Corimont et de Marcourt. Puis en 2005 j'ai quitté Laroch'Ailes pour mon club actuel : Aéroloisirs, le club des Liégeois.
 
Sinon mon saint patron c'est Saint Oeuf-de-Pie, le saint patron des emmerdeurs et des raconteurs de connneries ... ah bien siiiiiiiiiii ! Vous parlez pas Wallon ? Bon alors disons qu'en wallon un "sinteu ed' pis" c'est un gars qui aime bien jouer avec les pieds de ses camarades.

A une prochaine sur un déco


Tchussssss

Tonton Ben
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Mar 15 Oct - 15:57

Comment j'ai commencé ?
 
En fait j'ai l'impression d'avoir vécu plusieurs vies, faites de passions très marquées. L'aviation depuis tout petit, le cerf-volant, la pêche, mais aussi le foot ado, la planche à voile dans la vingtaine que j'ai arrêté net le jour de Noel 1997.
 
A l'été 1999 un pote avec qui je pêchais en rivière est revenu de sa campagne avec les paras belges au Kosovo, une Flight Design A3 dans ses bagages.
 
Il m'a dit : Ben toi t'as été pilote d'avion militaire, moi je suis parachutiste militaire, ce serait bien la misère qu'à deux on arrive pas à faire voler ce truc là.
 
Le samedi soir, on est allé à Wavre, le long de l'autoroute derrière chez les pompiers. Il y avait là une petite pente école qui n'existe plus aujourd'hui. On a courru toute la soirée dans la pente comme y faisait marqué dans son livre là, mais jamais on a décollé. Les autos sur l'autoroute klaxonnaient et les gendarmes sont venus nous demander de ranger nos affaires pasqu'on les distrayait ... à l'époque on voyait pas beaucoup des parapentes.
 
Le samedi suivant j'avais vu sur le site web de la FBVL qu'il y avait une pente école à Prayon, derrière le cimetière (en face du site que tout le monde connait). On est allés faire nos premiers sauts de puce là. quand on décollait de deux mètres on trouvait ça fabuleux.
 
En rentrant j'ai dit à David : la semaine prochaine on vole vraiment. Et le samedi suivant à 11 heures du mat on était sur le déco de Maboge. Seuls ! On aurait du trouver ça pas normal. On était en aout, une journée qui s'annonçait bien ensoleillée avec des beaux nuages blancs bien jouflus. C'était plein Sud et j'avais pas encore vu le moindre parapente en vrai. J'ai courru sur la bute et dans la pente, et hop, magie mes pieds ont quitté le sol.
 
J'ai pas bien compris ce qui se passait ce jour là : j'avais pourtant les mains à hauteur des oreilles comme y faisait marqué dans le livre de David, mais l'aile elle, se balladait loin devant ou tellement derrière que je ne pouvais plus la voir. J'avais l'impression de faire de la balançoire accrobatique sous cette toile jaune et orange. Boh, quelques minutes plus tard je me posais dans la prairie sous le déco ... voilà je venais de chopper le virus et d'échapper au pire.
 
Les mois suivant j'ai volé quasiment tout les week-end :
- Prayon ou j'ai fait mon premier arbre et ou j'ai rencontré un mec qui me regardait avec dédain et me parlait comme à un débile (c'était le Gabs, depuis on est potes).
- Beauraing ou j'ai rencontré Luc Liégois, qui lui m'a démontré qu'un parapente ça volait plus haut que le déco chose que je ne soupsonnais même pas (alors que j'avais déjà 15 vols solos à mon actif).
- Revin ou j'ai rencontré Tintin, Philippe et Françis, les trois montois qui m'ont attiré dans les ailes du Levant.
- Le terril de l'Epine à Montignies sur Sambre, derrière chez Guy Marlier, ou j'ai rencontré Alain Roeland qui m'a appris le gonflage face voile. Alain est mort en France trois ans plus tard en reposant au déco de St. Vincent les forts.
- Le terril du Roton ou j'ai rencontré Jos et son épouse le jour de Noel 99, juste avant d'aller réveillonner chez ma belle-mère.
- Rochehaut ou j'ai rencontré Dany Coulier qui s'occupait des décos dans ce coin là. C'est à Rochehaut que j'ai fait mon premier vol de durée en thermo-dynamite avec Dany et Marcel : 15 minutes. Dany s'est malheureusement tué en essayant un vol de nuit à Rochehaut quelques années plus tard. On a retrouvé Marcel mort à l'atterro de Poupehan en juin 2009.
 
En Mai j'avais 60 vols à mon actif et mon pote David qui avait besoin d'argent et qui ne volait quasiment pas, voulait revendre sa FD A3 qu'il me prêtait pour voler. Je me retrouvais sans aile. J'ai cassé ma tirelire pour une Boléro. Je suis parti en vacances dans les Vosges, à Breitenbach dans le val de Villé ou je me suis fait de nouveaux potes dont Romain Aragon le DTE de l'école locale. Là j'ai vraiment enroulé pour de vrai mon premier thermique, je m'en souviens comme si c'était hier. Romain m'a signé quelques vols de plus de 300m dans mon carnet de vol.
 
Je n'avais toujours pas de vario, je volais comme ça au feeling. Cet été là, Fabrice (Tintin) a perdu son vario à Rochehaut. Je l'ai retrouvé la semaine suivante, mais vous connaissez Tintin, entretemps il en avait déjà acheté un nouveau. Je lui ai racheté son vieux vario.
 
J'ai passé mon brevet théorique à la fédé cet automne là, une formalité pour moi qui avait eu des cours de météo, d'aérodynamique, de réglementation aérienne à la force aérienne. Restait le pratique.
 
Le printemps suivant Michel Vandervelde était avec ses condors au déco du Corrimont. Une tuerie à la quelle succomba la manche à air. Pierre-Eric n'était pas content. J'ai demandé à Michel s'il voulait bien me faire passer mon pratique (à l'époque il était encore agréé FBVL) il m'a dit que oui je devais aller en France avec son école ...
- Euh non ici, là, maintenant !
- Non, pas possible, trop petit site, peux pas juger. 
- Woh, t'as vu comme ça monte des briques aujourd'hui ? je te fais tout ce que tu veux et aussi longtemps que tu veux aujourd'hui.
 
Je lui ai fait l'analyse météo et aérologique qu'il me demandait. Il avait l'air satisfait. On s'est mis en l'air tout les deux, j'ai pris 400m et j'ai tiré un gros 36. Puis j'ai fait tout ce qu'il avait demandé : des inversions de virage, du tangage, les oreilles, grandes et petites et quand il s'est posé je suis aller poser à coté de lui. Il m'a signé mon carnet de vol qu'il a rempli d'un débriefing complet du vol.
 
Il me manquait encore les vols signés. Pour les vols de moins de 300m ça c'était bon, j'avais le compte. Mais je n'avais qu'une quinzaine de vols de plus de 300m dans les Vosges à Breit. Je suis allé avec Tintin un week-end au Treh ou il m'en a encore signé quelques uns (il était passé observateur fédéral, rôle qu'il a toujours tenu avec un grand sérieux) puis à l'automne je suis retourné à Breit voler avec mes potes du coin. Guy qui était passé DTE de l'école (Romain Aragon étant parti pour le sud) m'a signé les vols qui me manquaient et j'ai renvoyé mon carnet de vol à la FBVL au retour.
 
J'étais breveté. Preuve qu'il est possible de passer le brevet dans les clous (j'ai passé tout les examens et fait tout les vols requis) sans pour autant passer par une école.
 
La première fois que je suis allé dans une école de vol libre, c'est quand j'ai passé ma certif biplace. Mais avant ça j'avais aligné pas mal d'heures sur mon carnet de vol. J'avais au passage passé le brevet XC et demandé à devenir observateur fédéral (si vous voulez faire signer vos carnets de vol à l'atterro, n'hésitez pas).
 
Quand j'ai voulu voler en Cage, Jean-Louis Darlet insistait pour que je passe par une école. J'ai acheté une Cage et un cocon en occase aux USA à un gars qui avait failli se tuer avec cet engin là. André Amyot m'a réparé la chaudronnerie, Guy marlier m'a réparé le cocon. André m'a invité passer quelques jours chez lui en Bretagne sur les falaises de granit et entretemps interdiction de tenter quoique ce soit. Je devais partir le mercredi avec ma femme et ma fille. Le dimanche juste avant me voilà à Charleroi chez belle-doche à me les casser grave. J'avais le matos dans le coffre. Direction Hornu. Pas de vent, ou plutôt ça tournait dans tout les sens. Je décide de décoller coté nord et de poser dans la prairie en dessous, je cours, l'aile monte, je décolle, j'essaie de passer le cocon et pour se faire je me pends aux lyres : Décro total ! Floutch ! Dans un bouleau ! Le reste de l'après-midi à dépendre l'aile. J'étais seul. J'ai rien dit à personne.
 
Le jeudi suivant je décollais en Cage du Beg-Ar-Forn au dessus de la baie de St. Michel en Grêve en Bretagne, une falaise torturée en Granit, sans plage (et donc sans atterro) en dessous, les vagues venant casser sur les rochers. Repose au déco obligatorie pour le premier vol en Cage. Sans passer par une école, contre l'avis de JLD, Dieu vivant des cagistes.
 
Suffisait d'y croire. Merci encore à André qui a pris le risque et le responsabilité de me coacher sur ce coup là.
 
Un jour que votre forum sera encore trop calme, je vous raconterai la suite, toutes ces conneries qu'on a faites et pour lesquelles aujourd'hui il y a prescription.
 
A ce temps là c'était pas trop grave, on était une douzaine a voler régulièrement en Belgique chaque semaine comme si la vie en dépendait. On engageait que notre pratique ou notre intégrité physique. Aujourd'hui les bons jours c'est blindé de monde sur les décos, l'impact n'est plus le même.
 
Et là ou je voulais en venir : quand on vous dit de pas faire un truc, ne vous vexez pas, c'est pas juste pour vous faire chier, c'est simplement qu'on l'a déjà fait avant vous et que c'est pas un bon plan.
 
Maintenant personne n'est à l'abri de rien et on ne sait pas de quoi demain sera fait. C'est aussi ça la magie du parapente, la part d'aventure qui reste encore liée à l'activité.
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par webmaster max le Mer 16 Oct - 17:43

Merci pour cette belle présentation mon petit ben. Beau parcours Very Happy
avatar
webmaster max
Fondateur
Fondateur

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 48
Localisation : Colfontaine
depuis quand le parapente (date) : 2003

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par tom89 le Ven 18 Oct - 20:30

Ouf, je suis impressionné par ce parcours.
Faut oser.
Bravo:lol:

tom89
Apprenti Terrilien
Apprenti Terrilien

Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 44
depuis quand le parapente (date) : Juillet 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par Alaing le Sam 19 Oct - 10:19

Bonjooouuuurrr Bernaaaaard !  ça c'est une sacré présentation du dieu de feu... je va essayer de faire pareil.
Oufti ça va me replonger dans de sacrés souvenirs, y en aura au moins pour quelques pages study
avatar
Alaing
Grand Terrilien
Grand Terrilien

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 57
Localisation : Hellebecq (Silly)
depuis quand le parapente (date) : Depuis fin 1990 et brevet pilote en 1992

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par webmaster max le Sam 19 Oct - 10:39

Tu as du boulot. Et il m'a dit que c'est un petit en-cas Very Happy
avatar
webmaster max
Fondateur
Fondateur

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 48
Localisation : Colfontaine
depuis quand le parapente (date) : 2003

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par Alaing le Sam 19 Oct - 12:26

Bonjour, je m'appelle Alain, je devrais plutôt dire qu'on m'a appellé Alain (mais ça va il me convient ce prénom).
Je suis né un samedi 4 juin 1960. Ma première rencontre avec le parapente, ce fut près de l'hôpital d'Erasme sur une butte où j'ai rencontré le président actuel de la FBVL Yves Borreman qui y faisait de la pente école. L'endroit s'appelait Nerpede (pas sûr de l'orthographe). C'est donc là que je fis mon premier saut de puce. Ce jour-là je fus le 1er en haut de la bosse pour effectuer le vol le plus long de la journée. C'est là où il y a une piste de ski actuellement. A cette époque (fin 1989 ou début 1990) on parlait encore en caissons et m², j'ai dû voler avec une 721 (7 caissons 21 m²). Le WE suivant, je suivais Yves et Confluence sur un terril dans le Limbourg (ouff! c'était vachement plus haut) et direct au sommet... ah bon ! Pour le vol, devait pas y avoir grand chose à faire, météo : un peu de vent et nuages annonciateurs de pluie. Atterro grand.  Quand mon tour fut venu.... non je n'ai pas décollé.  Le vent avait forci un peu et je ne le sentais pas. En est rentré à Buzzet sous la pluie. La sortie suivante fut la bonne, sur un autre terril près de Péronnes-les-Binches (près des anciennes usines Champion), c'est là que je fis mon premier vol "intermédiaire".  Par la suite, à la recherche d'un stage, j'ai trouvé une info sur l'école des Condors. On s'est retrouvé dans les Alpes de Hte Provence où j'ai effectué 2 vols au Mont Ventoux.   ers très grands vols. Puis re-stage dans les Pyrénées (Val LOuron, Lac d'OO, Super Bagnères de Luchon) avec Michel mais il y avait aussi Benoît et Jacques Cornelis qui allaient créer leur école Escape. Michel m'a aussi fait découvrir Mieussy, St Hilaire avec 30 cm de neige sur le déco, St André les Alpes et une route verglassée pour aller vers les décos, et quelques sites des Vosges. Par la suite, j'ai passé mon brevet de pilote auprès de la FBVL et l'ai obtenu en 1992. Dans ces années là, je suis allé voler avec un pote, Serge Fouriau (qui nous a quitté il y a quelques années, salut mon gars) à Millau, à St André, à St Hilaire. Ensuite j'ai découvert le vol treuillé à l'aérodrôme de la Salmagne près de Maubeuge. J'y ai rencontré de nouveaux amis, Pierre, Brigitte, David, Georges Monnier, Diégo.  Dans le même temps, soit vers les années 1993, nous commencions à écumer toutes les bosses (terrils) du borinage : le Crachet où nous avons bien volé, Hornu où j'ai fait la connaissance de William, de Francis, de Jean-Pierre Degobert et de son fils Julien, de Raphaël, de Benjamin, de Ben sans doute. Le Levant où j'ai rencontré Serge Feys, Dany Ray, Alain Hottois. Puis le Roton où on a retrouvé Franco, Christian, Guy, et Eric; Strépy avec Jean-Claude Lievens, Serge Feys et tous les gars de La Louvière (Vincent Joly, Patrice Millon, Freddy Verheecke).
Fin 1995, après quelques démélées avec le responsable du club de treuillé de la Salmagne, on créa le club des A.... du L.... (sorry mais ce n'est pas de la pub) et j'en suis le président depuis le début. (J'ai aussi intégré le conseil d'administration de la FBVL où je suis administrateur depuis près de 15 ans). On organisa de nombreuses sorties-club dans la région d'Annecy, dans les Alpes de Haute Provence avec Christophe Dumont (souvenirs-souvenirs). La première sortie club se déroula aux îles Baléares, puis il y eut des participations à la coupe Icare (déguisés en Gilles de Binche, puis en mineurs : que de souvenirs). Des sorties club qui se déroulaient souvent en camping avec des soirées mémorables avec Raphaël et Roland Dufour. IL y eu quelques bons soupers club. 
On a aussi effectué un stage cross avec Gérald Delorme (avec Yves, le Doc, Georges, Dany). On a aussi effectué une sortie à Piedrahita. On est allé voler dans les Abruzzes avec Alain Hottois, Dominique Pelletier, Michaël et Olivier) Par la suite, j'ai mieux fait connaissance de Joël, de Tintin, d'un certain Olivier (qu'on a oublié en Espagne), de Michaël, des 2 Jean,  et plus récemment, de nos amis Liégeois (Alain, Jean-Marc, Benoît), de Charles, de Max, de François, d'Olivier Frisco, sans oublier Michel Debacker,
dans toute cette vie de parapentiste bien remplie, j'oublie sans doute des événements, des personnes, des incidents dont le dernier s'est déroulé hier dans l'après midi sur le site du Levant où j'ai terminé mon vol dans les arbres, mon plus bel arbrissage de ma carrière de parapentiste, après +/- 24 années de pratique.  Mais bon, ça va, je m'en sorts bien, une petite douleur dans le bas du dos qui devrait disparaître dans quelques jours.  Heureusement le matos n'a rien non plus.
Un tout grand remerciement à Charles, à Alain et un autre Alain (de Maubeuge) pour m'avoir donné le coup de main nécessaire à extraire ma voile en dehors des arbres.    
Ah oui niveau cross : bof! mes meilleures distances ont été réalisées dans les Alpes (Annecy) avec un 40 km. En plaine, je n'ai pas encore dépassé les 15 km mais c'est pas grave.
Bons vols, pas trop près des arbres....lollll
avatar
Alaing
Grand Terrilien
Grand Terrilien

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 57
Localisation : Hellebecq (Silly)
depuis quand le parapente (date) : Depuis fin 1990 et brevet pilote en 1992

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par Alaing le Sam 19 Oct - 12:39

Le plus gros est dit. Pas évident de résumer 24 années de parapente
avatar
Alaing
Grand Terrilien
Grand Terrilien

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 57
Localisation : Hellebecq (Silly)
depuis quand le parapente (date) : Depuis fin 1990 et brevet pilote en 1992

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par webmaster max le Sam 19 Oct - 13:41

Tu fais une saga. Le mot arbre sera le mot FIN de la série lol!  ma petite nunuche ha haha
avatar
webmaster max
Fondateur
Fondateur

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 48
Localisation : Colfontaine
depuis quand le parapente (date) : 2003

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Lun 21 Oct - 11:36

En fait on s'est rencontré beaucoup plus tard, Alain, en 2000 à Beauraing. Tu volais avec une Sigma 4 à l'époque ... à moins que ce ne soit en 1999 à Revin le jour ou Tintin a passé son pratique.
 
Vous me faisiez tous peur ... enfin peur c'est pas vraiment le mot, c'est plutôt un sentiment mitigé empreint de respect, de peur voir d'idolatrerie, aussi cette impression d'être un intrus dans un millieu fermé de gens qui ont le savoir dont tu vas avoir besoin.
 
Sacré Serge Fouriau, ce qu'on apelle un "moustachu" en aviation, au propre comme au figuré. Un jour en 2001, ça volait à Beauraing. Je cherchais à faire mon premier cross, j'avais envie de partir, de faire de la distance. Je volais en Boléro (la première du nom, finesse 7.2). J'avais un vario depuis un an déjà et j'avais déjà fait quelques beaux gains en Belgique, 300 voir 400m, mais je me posais toujours cette question : "faut combien pour partir ?" En parlant au déco avec Serge il m'a fait comprendre que c'était pas une question d'altitude mais de positionnement dans la masse d'air : si tu es et que tu restes dans une zone ascendante tu parts dès que tu entres dans le thermique, tu ne voles plus par rapport à la crête mais tu évolues dans la masse d'air. Après viennent les considérations sécuritaires, les obstacles à franchir, les zones imposables parce qu'encombrées ou aérologiquement malsaines. Partir en cross c'est un état d'esprit plus que le resultat d'une performance en gain.
 
Ce jour là je choppe un thermique au dessus de l'atterro actuel (il était encore couvert d'arbres, on décollait un peu plus à l'Ouest, l'ancien déco, à peu près au-dessus de là ou la coupe de bois commence) et je me retrouve au dessus de la chapelle toujours en train d'enrouler avec 300m de gaz. Et puis un moment, ça ne monte plus, je l'avais perdu sans doute, je me mets vent cul et je retouve du coté du viaduc ferroviaire, un peu avant Tanville, un truc maigrichon, turblent, malsain (tu métonnes t'es devant un venturi par là-bas) mais qui monte. Et là je vois le Serge quitter la crête avec quasi rien et se précipiter en-dessous de moi (tu parles d'un état d'esprit, d'évolution dans la masse d'air). On prend encore 3 - 400 m et puis je commence à en avoir marre de me faire branler et je me remets dans le lit du vent direction Vonêche, je me retourne et qu'est-ce que je vois ? Le Serge qui se colle dans mon sillage un poil plus haut. Le fuuuuuuumieeeeeeer !
 
Faites jamais ça en cross les mecs. C'est comme de se coller à la roue du vélo d'un mec dans un col, comme de laisser son pote décoller parce qu'on est pas sur que ça va tenir, comme de remonter seul en bagnole au déco en laissant trois mecs remonter à pieds. Ca se fait pas. Surtout si c'est pour suivre un débutant. Suivre un mec en transition dans sa trajectoire c'est le degré zéro de l'initative et de la prise de risque. En transition on s'éclate le plus largement possible, on vole cote à cote pour brasser la plus large masse d'air possible, et c'est le premier qui part qui a le choix de l'axe, de sa trajectoire, de son placement dans la masse d'air, c'est lui qui prend le plus grand risque, c'est à lui que revient le meilleur choix potentiel.
 
Bref à Vonêche je n'avais toujours rien trouvé et pour passer les bois, là il faut un beau plaf ou un bon thermique, il n'y a pas de pose possible sur 6 ou 7 km ... enfin du moins pour moi à l'époque, aujourd'hui avec une aile plus rapide qui plane mieux et puis l'habitude des atterros merdiques j'arrive à tenter le coup sur des atterros improbables ... mais bon parfois y a des arbres, hein Alain. Bref on se met tout les deux en attente un peu avant le village (aujourd'hui je me mettrais plus là mais entre le village et le bois) et je finis par poser dans une prairie alors que lui tient toujours dans du presque rien. Il fini par poser 400m plus loin que moi. Je le vois me faire signe de la main dans sa prairire.
 
Faut bien se rendre compte qu'à l'époque les cross c'était pas en centaines de km. Didier avait fixé le record de Belgique à 95km. Au championat de plaine quand y en avait un qui tappait les 50 bornes c'était fabuleux ... du reste on faisait uniquement des distance sur axe, pas des course au but. J'en connais même qui une fois posés faisaient 2 ou 3 km à pieds dans les bois avant de sonner aux potes pour revenir les chercher, histoire de faire semblant de s'être posé un poil plus loin.
 
Bref 400m plus loin, ouais quoi, il avait fait un plus beau vol. 'tain j'étais furax ! Vert de rage ! Shrek dans toute sa splendeur. Je replie à mon aile en maugréant, je vais vers le village, et forcément vers Serge, et quand je le retrouve il est dans la benne d'un pick-up 4x4 dont le moteur tourne. "Viens Ben, tape ton sac et monte. Il nous ramène au déco" : une fois posé il avait rapidos choppé un gars qui passait dans le chemin à cote de sa prairie et l'avait persuadé de non seulement le ramener au déco mais aussi de m'attendre. Le gars nous a déposé à la cabane des chasseurs (à 100m de l'ancien déco).
 
Ah sacré Serge, qu'est-ce que j'en ai des souvenirs de vol avec lui aussi. Qu'est-ce qu'il m'en a appris des choses avec son petit sourire narquois derrière sa moustache
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Lun 21 Oct - 11:51

Souvenirs, souvenirs !

De gauche à droite Rapha (qui s'est tué en SIV à Annecy), Alain H (dont les lunettes cherchent les yeux), Serge (en couleurs, qui regarde si Alain n'a pas la bite qui dépasse du short ... y sont pas sexy tout les deux comme ça ? des vrais Village People), Benjamin et Alain (qui va nous raconter comment il s'est retourvé avec une seringue sur le toit de sa bagnole)


Dernière édition par FlyingBen le Lun 21 Oct - 12:05, édité 1 fois
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Lun 21 Oct - 11:52

Belle tête de vainqueur, hein. Vous voyez maintenant à quoi ressemble le sourire derrière les moustaches.
 


Dernière édition par FlyingBen le Lun 21 Oct - 12:05, édité 1 fois
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Lun 21 Oct - 11:56

Debouts de G à D : Serge, Benjamin, Rapaha, ?, ?, Georges.
Accroupis : Alain H, Alain G (enfin ... lui il est debout) et Franco.
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par FlyingBen le Lun 21 Oct - 12:15

Alain, tu oublies aussi Eric Baurent, Michel Jacobs, Vincent Carlier ...
avatar
FlyingBen
Terriliens
Terriliens

Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 53
Localisation : ici
depuis quand le parapente (date) : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par Alaing le Ven 25 Oct - 22:32

Salut Ben, toujours un immense plaisir de te lire. Hé oui ça fait partie de notre histoire tout ce vécu.
Pour les photos que j'ai encore sur papier à la maison, celle de groupe a été faite à St Hil', lors d'une tentative de décollage au sommet de la Dent de Crolles (tentative avortée). Sur la photo donc : Serge Fouriau, Benjamin Carlier, Rapha, Diégo Tonus, Christian... un pote qui vendait des motos à Farciennes) Georges Monnier et accroupis, comme mwé,  Alain Hottois et Franco à ma gauche.
L'histoire de la seringue sur la voiture, ha oui je m'en souviens très bien.  Serge participait au gros déguisement de la vache folle avec l'équipe de Thierry Moreau et Michèle Baptiste à la Coupe Icare. Serge pilotait donc la seringue qu'on a installée sur ma voiture.  Je ne te dis pas la tête des gens sur l'autoroute qui mène à Grenole.  Et on a eu de la chance car la météo a été avec nous et Serge a pu voler inside la seringue. Il a d'ailleurs sa photo dans un bouquin qui a été édité avec les grand déguisement de la Coupe Icare.  Je vais retrouver le bouquin et copier les photos et les mettre ici aussi.  Nous avons eu des moments fantastiques avec l'ami Serge.  Nous avions été invité à ses 40 ans (petite fête de famille).  J'avais filmé une bonne partie de la soirée et j'ai demandé à Didier Bertinchamps de numériser les images pour offrir un DVD à Annie cette année. 
Avec Eric Baurent, nous avons aussi eu des moments furax lors de Coupe Icare qui se terminaient aux petites heures avec ses copains qui faisaient déjà de l'accrobatie.  Y avait des fêlés à St Hil' .  C'était le temps de Richard Gallon avec qui j'ai fait la causette. Avec Eric, on remontait gratos par le funi. Y connaissait tout le monde, alors on en profitait.
Michel Jacobs, il est parti s'installer sur Lich' et les dernières nouvelles que j'avais eu de lui c'était quand il avait pêté son moteur (paramoteur) lors d'un test dans salle à manger  (un truc du genre où il aurait pu être coupé en petit morceaux).  Adorable, il t'aurait donné sa chemise.  Il a travaillé pour Claude François, je me souviens qu'il me l'avait raconté, comme batteur dans son orchestre.  Il s'est fait viré puis ré-embauché puis re-viré suivant les humeurs du chanteur.
Vincent Carlier, ben oui, il tenait un drink dans le centre ou sur Charlerwé.  S'il nous lit, je lui transmets ainsi qu'à tous les autres mes plus amicales salutations.
Bon, je laisse un peu de place pour les prochains souvenirs qui me reviendront sans doute encore.
Alain
avatar
Alaing
Grand Terrilien
Grand Terrilien

Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 57
Localisation : Hellebecq (Silly)
depuis quand le parapente (date) : Depuis fin 1990 et brevet pilote en 1992

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tonton Ben

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum